Un préambule sur le climat

Il fait toujours chaud au Sénégal, situé dans la zone intertropicale, avec un ensoleillement exceptionnel qui permet d’imaginer avec fiabilité des projets basés sur l’énergie solaire, en particulier photovoltaïque. Le Sénégal est l’un des pays les plus ensoleillé du globe avec plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an (Belgique : 1 550 h – Source IRM).

Du point de vue agricole, l’année climatique sénégalaise se divise en deux saisons bien distinctes : la saison sèche et la saison des pluies.

La saison sèche, d’octobre à juin

On ne voit pratiquement pas une goutte de pluie en cette saison. Entre décembre et février, l’harmattan, un vent de sable assez frais mais desséchant qui saupoudre le paysage, souffle parfois, surtout dans la moitié nord du Sénégal. La Casamance est généralement épargnée.

La saison des pluies ou hivernage, de juillet à septembre

Tornades, pluies quotidiennes plus ou moins diluviennes rendent parfois les déplacements difficiles. En peu de temps la végétation explose. Les baobabs se couvrent de pompons verts, les champs deviennent pâturages, les vergers et les potagers regorgent de fruits et de légumes, les marchés bourdonnent.

Premières pluies à Thiès

Précipitations moyennes au Sénégal (mm)

Dakar
(Nord)
St-Louis Ziguinchor
(Casamance)
Janvier 0 1 1
Février 0 1 0
Mars 1 0 0
Avril 1 0 0
Mai 1 1 10
Juin 14 7 125
Juillet 88 44 360
Août 250 160 530
Septembre 163 100 361
Octobre 45 29 150
Novembre 5 2 8
Décembre 6 3 1


Le projet CBED
au rythme des hivernages successifs

Saison 1 – septembre 2012 – août 2013

Activités :

Production de 240 000 plantes en pépinière

Recherche et choix de parcelles adaptées et de familles intéressées par une participation

Détermination de 3 parcelles

Premiers forages d’eau douce

Premiers clôturages et débroussaillages

Premières plantations

Saison 2 – septembre 2013 – août 2014

Activités :

Poursuite de la recherche de parcelles adaptées et de familles intéressées par une participation

Détermination de 8 parcelles supplémentaires

Forages supplémentaires

Clôturages et débroussaillages supplémentaires

Plantations supplémentaires

Poursuite de la recherche d’une douzième parcelle

Saison 3 – septembre 2014 – août 2015

Activités :

Regarnissage des premières plantations (32 000 plants)

Débroussaillages et entretien des parcelles et des clôtures

Développement de cultures intercalaires dans certaines parcelles

Construction et tests d’un four d’essai modèle Adam au siège de BES

Développement d’un modèle de four modifié suite aux problèmes rencontrés

Saison 4 – septembre 2015 – août 2016

Activités :

Poursuites des regarnissages

Poursuite du débroussaillages et de l’entretien des parcelles et des clôtures

Poursuite du développement de cultures intercalaires dans certaines parcelles

Construction de la plupart des fours adaptés « modèle BES » sur les parcelles

Saison 5 – septembre 2016 – août 2017

Activités :

Poursuite du débroussaillages et de l’entretien des parcelles et des clôtures

Poursuite du développement de cultures intercalaires dans certaines parcelles

Dernière construction de four « modèle BES » sur une parcelle non encore pourvue

Formation des familles à la carbonisation efficiente

Formation des familles aux démarches administratives obligatoires pour la coupe et le transport de bois ; pour la production, le transport et la vente de charbon de bois

Sensibilisation des populations locales à la qualité du charbon de bois issu d’acacia

Développement d’un système de traçabilité du charbon de bois durable

Saison 6 – septembre 2017 – août 2018

Activités envisagées :

Étendre la portée du projet

Autonomisation des familles dans leurs acivités d’agroforesterie et de carbonisation

Asseoir la production efficiente de charbon de bois

Approfondir le formation

Appui au service des Eaux & Forêts