Empotage à la pépinières de BES

 

BES a fourni aux familles d’exploitants 240 000 jeunes eucalyptus et acacias en godets individuels afin de constituer la plantation (2 200 plants/ha).

Après la première saison des pluies, de nombreuses espèces se sont également ressemées spontanément entre les rangées de plantations, à la faveur du débroussaillage.

Un des défis à relever par les exploitants est d’entretenir cette biodiversité, d’en retirer les divers produits intéressants, tout en évitant que la croissance des semis naturels compromette celle des arbres plantés pour la coupe ultérieure ou empêche le développement des cultures inétermédiaires (mil, arachide…) ou des potagers.


Pépinière au service des Eaux & Forêts du Secteur d’Oussouye

Le service des Eaux & Forêts met également à disposition des jeunes plants d’autres espèces (arbres fruitiers, bois d’oeuvre, buissons…) afin d’augmenter la biodiversité mais aussi les sources de produits exploitables sur la parcelle.






Château d’eau en construction dans les installations de BES

Pour les besoins horticoles de l’entreprise associée Oasis Boucotte, BES a entrepris en 2016 la construction d’un château de 10 m de hauteur permettant d’obtenir par gravité une pression hydrostatique suffisante.

La capacité des forages permettra d’approvisionner également le village de Boucotte où est située l’entreprise.


Arbres âgés de 2 ans

Les arbres sont plantés en alignement dans les parcelles des 11 exploitants participant au projet. Les parcelles doivent être débroussaillées chaque année, opération indispensable pour assurer la croissance homogène et rapide des jeunes arbres.

Dans certains cas, des cultures intermédiaires (mil, arachide…) sont installées entre les rangées d’arbres (agroforesterie).

La création d’un potager est également possible grâce à la disponibilité de l’eau du forage installé dans chaque parcelle.

Les parcelles doivent être clôturées pour éviter que le bétail divaguant librement détruise les jeunes plants d’arbres, les cultures intermédiaires et les plantes potagères.

La présence extrêmement abondante de termites limite cependant la durée de vie des piquets de clôture à quelques années, voire moins.


Forage et pompage électro-solaire

Chaque parcelle est équipée d’un forage d’eau douce, accompagné d’une pompe électrique alimentée par un panneau photovoltaïque et d’un réservoir de 1000 l installée en hauteur ce qui assure une pression hydrostatique suffisante pour les arrosages manuels par tuyau.

Chaque puits est également doté d’une prise de courant 230 V AC.


Eucalyptus en fleurs




Sélection des rejets

Après la première coupe, la souche émet de nombreux rejets dont seuls les 2 plus vigoureux doivent être conservés.

Ils seront à leur tour coupés au bout de 4 ou 5 ans et leurs rejets également limités.









Four de carbonisation

Chaque parcelle est dotée de son propre four de carbonisation semi-enterré.

























Description des parcelles

Omar Ndiaye (Boucotte)

Justin Diagothimby Diatta (Oussouye)

Antoine Adioye (Boukitingo)

Pierre Diatta (Boukitingo)

Maturin Bassene (Diakène)

Robert Bassene (Diakène)

Anatole Diedhiou (Diakène)

Henry Antoine Djihounouk (Diakene)

Malick Adioye (Oukout)

Gabriel Badiate (Oukout)

Étienne Diatta (Emaye)