Bois et charbon de bois :
84% de la consommation énergétique des ménages au Sénégal

Plus de 4 millions de mètres cubes de bois sont prélevés chaque année sur les forêts pour satisfaire les besoins énergétiques. Principale source d’émissions de gaz à effet de serre (GES) au Sénégal, cette surexploitation du bois contribue au changement climatique.

Tea time chez le ferronnier Abu Salam à Cap Skirring

Ces combustibles sont les plus utilisés par les populations (même en ville) dont le niveau de vie ne permet pas d’accéder à d’autres sources d’énergie (gaz, électricité).

La situation est semblable dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, notamment, et ailleurs dans le monde.

 

 

 

 

 

 

La forêt sénégalaise est menacée

Le couvert forestier du Sénégal s’étend sur environ 25% de son territoire qui compte 196 722 km² (19.672.200 ha). Chaque année 40 à 45.000 ha de forêt disparaissent au Sénégal, soit près de 1% de sa surface forestière. La déforestation est due aux coupes de bois pour besoins énergétiques, à la culture sur brûlis, aux besoins de bois d’oeuvre, au braconnage de bois. Elle provoque désertification, appauvrissement du sol et contribue au changement climatique.

Chaque tonne de charbon de bois de culture produite de façon renouvelable permet de sauver 5 tonnes de bois de forêt naturelle et de réduire ainsi les émissions de GES.

Le charbon de bois renouvelable,
solution accessible et de transition

  • Produire du charbon de bois renouvelable est une solution de transition intéressante en attendant la production électrique renouvelable (photovoltaïque, biomasse) qui permettra aux populations de passer à la cuisson électrique bon marché et durable.
  • La culture de bois renouvelable à croissance rapide diminue la pression sur la forêt naturelle.
  • La production plus efficace de charbon de bois en four (au lieu de la meule Casamance traditionnelle) augmente le rendement de transformation et diminue l’émission de CO2.
  • Au niveau micro-économique, la culture de bois renouvelable combinée à l’agroforesterie et à la production efficace de charbon de bois est une activité génératrice de revenus pour les familles d’agriculteurs.
  • Au niveau macro-économique cette production d’énergie et de valeur accroît l’indépendance énergétique du pays et améliore sa balance économique.

Documents de référence généraux