Le projet vise à mettre en place une filière de fabrication de charbon de bois efficiente et durable :

  • efficiente grâce grâce à une méthode de carbonisation plus performante : une version perfectionnée du four en maçonnerie dit « Adam » ;
  • durable grâce à la mise en place d’une activité sylvicole basée sur des essences à croissance rapide.

Des plantations forestières ont été réalisées sur leur propre parcelle par des agriculteurs casamançais, avec l’assistance technique, logistique et financière de l’équipe du porteur de projet BES sarl, sous la supervision du service sénégalais Eaux et forêts, avec la collaboration scientifique et de l’Université de Ziguinchor.

(Il ne s’agit aucunement d’une appropriation (au profit de l’activité économique du porteur de projet BES suarl) des terres dont l’usage a été attribué ou la propriété établie par le droit sénégalais : le projet vise au contraire à autonomiser les familles exploitantes et à leur procurer un complément de revenus basé sur la mise en valeur de leurs terres agricoles.)

Les essences choisiesEucalyptus et Acacias ont été plantées en association avec d’autres arbres et avec l’agroforesterie.

Onze familles d’agriculteurs ont été approvisionnées en jeunes plants et équipées du matériel nécessaire pour les plantations, notamment un forage pour l’approvisionnement en eau douce destiné à l’arrosage des plants, avec pompage solaire, et un four pour la production du charbon de bois. Elles ont reçu un encadrement technique lors des phases préparatoires, de culture, d’entretien, et une formation sur les aspects techniques, commerciaux et administratifs (autorisations, déclarations préalables, restrictions au transport…) liées à la coupe, à la carbonisation et à la vente de bois et de charbon de bois.